Les marchés émergents disposent-ils encore d'un potentiel de croissance  ?

 |   |  288  mots
« Les rendements des pays émergents, à long terme, pourraient atteindre 13 à 15 % »Compte tenu de l'envol des actions émergentes en 2009, les perspectives de ces marchés pourraient laisser perplexe. Toutefois, plusieurs facteurs incitent à penser qu'il reste encore un fort potentiel de hausse pour ces zones. En premier lieu, le rebond a été entamé sur la base de valorisations extrêmement basses, et rarement observées depuis 20 ans. On peut donc considérer 2009 comme un simple rattrapage, qui a permis de ramener la plupart des ratios de valorisation à leur juste valeur. D'autre part, les mesures exceptionnelles prises par les banques centrales pour soutenir la croissance économique, dans le contexte de décroissance du PIB dans les pays développés que l'on connaît, a provoqué un afflux massif de liquidités vers les marchés émergents. Un facteur qui a constitué l'un de leurs principaux moteurs de performance l'an passé.Pour ces deux raisons, nous anticipons donc une année de rendements à nouveau positifs pour les actions des pays émergents. Les rendements ne seront pas de la même ampleur que le rebond de l'an passé mais, à long terme, 13 à 15 % semblent atteignables. En 2010 et au-delà, la croissance des bénéfices devrait constituer la principale source de performance pour les marchés émergents. Elle reflète non seulement la solidité de la croissance économique mais aussi l'amélioration de la discipline financière des entreprises. Ce qui permet une participation des profits à l'expansion économique.Dans ce contexte, d'un point de vue tactique et sur un horizon allant de 3 à 6 mois, nos préférences vont vers la Turquie, la Russie, la Corée, l'Afrique du Sud ou encore le Brésil.George Iwanickiprésident du comité d'allocationd'actifs actions émergentes chez JP Morgan AMd

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :