La Société du Grand Paris se met en place

 |   |  211  mots
Un budget annuel avoisinant 70 millions d'euros et 150 nouveaux collaborateurs d'ici deux ans : visiblement, la rigueur budgétaire imposée aux ministères et à l'administration ne s'applique par à la Société du Grand Paris (SGP). Celle-ci est chargée de la création de la « double boucle » de métro automatique de 140 kilomètres qui ceinturera la capitale à l'horizon 2020 et de trouver les financements correspondants (au bas mot 20 milliards d'euros). La SGP disposera de la maîtrise foncière dans un rayon de 1,5 kilomètre autours des futures gares afin de valoriser les terrains. Le premier coup de pioche des travaux reste prévu en 2013.Si André Santini préside le conseil de surveillance de la SGP, le rôle opérationnel devrait revenir à Marc Véron, ancien directeur de cabinet de Christian Blanc, le secrétaire d'État à l'aménagement de la région capitale qui a démissionné le 4 juillet. Son portefeuille a été confié jusqu'au remaniment à Michel Mercier, ministre centriste de l'Aménagement du territoire et de l'Espace rural...Mais la véritable mise en oeuvre de la réforme du Grand Paris est désormais entre les mains de Daniel Canepa, préfet de la région Île-de-France et ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy à l'Intérieur. P. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :