« Un Français sur quatre a renoncé à des soins »

 |   |  287  mots
MARTIN VIAL, DIRECTEUR GéNéRAL D'EUROP ASSISTANCELa crise économique a-t-elle un effet sur les comportements des Européens et des Américains face à leur santé ?Selon notre étude, un Français (et un Américain) sur quatre indique avoir renoncé ou reporté en raison de la crise économique des soins de santé comme une consultation médicale, un examen, une intervention chirurgicale, des achats de médicaments ou une visite chez le dentiste. Le plus préoccupant est qu'il s'agit d'une tendance à la hausse dans la plupart des pays : ainsi, en France, en une seule année, la proportion est passée de 11 % à 23 % des personnes interrogées. Cela tient à la forte augmentation des systèmes de franchise dans des pays comme la France, l'Italie ou l'Allemagne. Dans des systèmes de santé plus « protecteurs » comme en Suède ou en Grande-Bretagne, où la couverture des soins demeure étendue, ce phénomène est faible. La crise s'installe dans le comportement et la consommation de soins. Les Européens, hormis les Italiens et les Polonais, sont pourtant assez satisfaits de leur système de santé, contrairement aux Américains...L'Europe de l'Ouest reste évidemment une particularité sociale à l'échelle mondiale. Dans des pays émergents comme l'Inde et la Chine, les systèmes publics de santé se sont beaucoup dégradés. La Chine s'est ainsi engagée à une profonde réforme de son système pour retrouver une couverture plus généreuse. L'Europe et les Etats-Unis convergent : alors que la réforme de la santé lancée par Barack Obama a pour vocation une couverture universelle, en Europe de l'Ouest les franchises et les assurances complémentaires progressent en revanche. Propos recueillis par F.P.W.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :