MARC VITTETDirecteur du Grand Prix de l'actionnariat salari...

 |   |  259  mots
MARC VITTETDirecteur du Grand Prix de l'actionnariat salarié.Vous avez refondu les questionnaires, pourquoi ?Après 5 éditions, il nous est paru nécessaire de refondre le questionnaire en tenant compte des enseignements acquis, des observations des entreprises, avec lesquelles nous avons chaque année une réunion de concertation, et des évolutions de la législation. Les questions, moins nombreuses, se répartissent en 4 thèmes : Les dispositifs d'actionnariat salariés, la promotion de l'actionnariat salarié, la communication avec les actionnaires salariés et la gouvernance. Un chapitre complémentaire sur l'international tient compte du développement rapide de nos grandes entreprises dans les différentes régions du monde. Enfin, une question ouverte sur la mise en place de communication et d'actions spécifiques pour répondre à la crise, permet d'attribuer un prix particulier.Dans quels domaines avez-vous observé les évolutions les plus sensibles depuis le début du Grand Prix de l'actionnariat salarié ?Nous observons diverses évolutions positives. Trois exemples : l'augmentation des opérations offertes aux actionnaires malgré les évolutions erratiques des cours de Bourse provoquées par la crise ; les offres de plus en plus fréquentes de mécanisme à effet de levier et de garantie ; la montée en charge du livret d'épargne salariale destiné aux nouveaux salariés (loi du 30 décembre 2006). L'internationalisation rapide des entreprises françaises et l'européanisation des pratiques conduiront inévitablement à des modifications plus fortes, en particulier au niveau de la gouvernance, qui est le domaine le plus sensible. L'internationalisation des entreprises et des pratiques modifiera la gouvernance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :