L'AMF veille aux délais de publication

 |   |  170  mots
Si les créatifs fourbissent leurs armes pour imaginer des rapports annuels plus conviviaux, l'AMF, le régulateur, veille au respect des règles en vigueur. Ainsi le gendarme de la Bourse vient-il de publier la liste des entreprises n'ayant pas respecté les obligations de diffusion de leurs rapports financiers annuels ou semestriels exigibles au cours de l'année 2009. Il s'agit, pour l'essentiel, de petites entreprises en difficultés. Elément plutôt rassurant : les contrevenants sont au nombre de?.11, ce qui, au vu du nombre total d'entreprises cotées à Paris (environ 850) est vraiment dérisoire. L'AMF, en revanche, s'est montrée plus discrète vis-à-vis des entreprises n'ayant pas publié leurs comptes semestriels au plus tard le 1er septembre dernier (soit deux mois après la clôture des comptes). Cette gageure pour les entreprises moyennes qui n'ont pas les moyens financiers ou humains de satisfaire cette obligation en provenance de Bruxelles a effectivement du mal à passer et plusieurs associations militent activement pour sa suppression. P. B.-B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :