Le plan de bataille de Frédéric Lefebvre pour aider les entreprises à grandir

 |   |  328  mots
Parallèlement à la création en janvier de correspondants PME dans les directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) et ce dans chaque département (voir « La Tribune » du 16 décembre), Frédéric Lefebvre, le secrétaire d'État chargé des PME mais également des entreprises de taille intermédiaire (ETI) a d'autres intentions pour favoriser le développement des entreprises tricolores. « Nous allons très prochainement identifier 1.000 PME et 1.000 ETI qui ont un fort potentiel de croissance. Ces entreprises auront un référent unique au sein de l'administration avec qui elles seront en contact très régulier. Grâce à ce dialogue, nous allons pouvoir identifier les points de blocage qui freinent le développement de ces entreprises », a expliqué le ministre, ce lundi, à quelques journalistes. Réflexion sur le Télétravail Concrètement, il sera notamment question des problèmes liés au franchissement des seuils, aux difficultés de recruter, d'exporter, d'innover. « Je veux que les chefs d'entreprises perdent moins de temps dans la paperasse et se consacrent davantage à leurs métiers de base. Ensemble, l'État et les entreprises choisies devront également réfléchir à l'élaboration et au développement de nouveaux dispositifs pour les aider à grandir, comme le télétravail », a précisé Frédéric Lefebvre.Évoquée par son prédécesseur Hervé Novelli, suggérée par les organisations patronales, la révision à date fixe des textes de loi concernant l'activité des PME, toujours pour simplifier et clarifier les rapports entre l'administration et les entreprises, fait son chemin à Bercy. « L'idée est de fixer deux rendez-vous par an », indique-t-on dans l'entourage du ministre. Un sujet sur lequel planche actuellement Rémi Bouchez, le commissaire à la simplification dont les propositions seront bientôt remises à Matignon. Tous ces thèmes seront abordés lors des assises de la simplification qui seront organisées en mars. Fabien Piliu

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :