Lula pourrait se représenter à la présidentielle en 2014 au Brésil

 |   |  336  mots
Y-a-t-il une vie après la présidence ? De Jacques Chirac à Jimmy Carter, nombreux sont ceux qui ont tenté de répondre positivement à cette question. Tandis qu'au 1er janvier Dilma Rousseff prend la tête du Brésil, voici venu le temps pour Lula de songer à son avenir. Le président sortant Luis Inácio Lula da Silva aura réussi à transformer son pays - que l'on se plaisait à appeler par dérision « le pays du futur » - en une puissance émergente bien présente sur la scène internationale. Quel sera son futur à lui ? Certains, dont son voisin, le président bolivien Evo Morales, le verraient bien « président du monde », à l'ONU. Mais Lula estime que le poste de secrétaire général doit être dévolu à un technocrate, et non pas à un ex-président. D'autres envisagent qu'il se représente pour la présidentielle de 2014. Après deux mandats consécutifs, il n'avait effectivement pas le droit de se représenter dans la foulée. Mais si la nouvelle chef de l'État rencontrait des difficultés, alors Lula apparaîtrait comme le sauveur. De la nation brésilienne comme de sa formation politique, le Parti des Travailleurs, qui ne veut pas voir échapper un pouvoir durement conquis. C'est en tout cas ce qu'a laissé entendre Gilberto Carvalho, chef de cabinet de Lula, dans une interview à « O Globo » du week-end. D'aucuns encore caressaient l'idée qu'il préside le Mercosur, regroupant les partenaires commerciaux du Brésil dans la région. Lula fait la moue. « Dieu a déjà été très généreux avec moi », dit-il pour expliquer son peu d'enthousiasme à rejoindre un placard doré post-présidentiel. En fait, c'est l'Afrique, où il a effectué pas moins de douze voyages au cours de ses deux mandats, qui l'attire. Pour aider le continent à se développer, Lula veut monter une ONG, active notamment dans les infrastructures. Il sollicite déjà les entreprises, afin qu'elles contribuent à son nouveau rêve. L. J. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :