Les limites du volontarisme vert de Sarkozy

 |   |  312  mots
Le trio français, Sarkozy-Borloo-Jouanno n'a pas produit de miracle à Copenhague. Le volontarisme du président français, efficace au cours des G20 sur la crise financière, a rencontré ses limites dans le processus onusien. Mais l'échec du sommet pourrait bien le conduire à relancer la proposition française de créer une taxe verte aux frontières européennes sur les produits en provenance de pays non-engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique.Critiquée voire carrément rejetée par certains États lorsqu'elle fut avancée par Nicolas Sarkozy lors de sa présidence européenne, l'idée pourrait bien désormais rallier de nouveaux partisans. Car, en dépit de l'échec de Copenhague, l'Europe n'a en effet pas abandonné les objectifs climatiques qu'elle s'est imposés, à savoir les fameux « trois vingt » : + 20 % d'économies d'énergie, ? 20 % d'émissions de CO2 et 20 % d'énergies renouvelables dans la consommation énergétique d'ici à 2020. Dans ces conditions, de nombreux États membres, inquiets du dumping environnemental qui va peser sur leurs économies de la part de pays importateurs peu regardant sur le climat, peuvent être désormais séduits par l'émergence d'une forme de protectionnisme vert.Sur un plan intérieur, alors que les élections régionales se profilent, la question pour Nicolas Sarkozy est de savoir comment l'opinion jugera son action. Lui fera-t-elle porter une part de l'échec de Copenhague ou, au contraire, retiendra-t-elle l'activisme dont il a fait preuve tout au long des négociations ? Dans le premier cas, l'UMP aura toutes les peines du monde à rallier à elle, au deuxième tour des régionales, les électeurs sensibles aux questions environnementales. Et sans cette réserve de voix, elle court à l'échec électoral. Dans le second cas, Nicolas Sarkozy, certes rentré bredouille de Copenhague, aura au moins servi ses intérêts électoraux.Rémy J

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :