Le dicton de la Silicon Valley est  : « La meilleure manière ...

1 mn

Le dicton de la Silicon Valley est : « La meilleure manière de prédire le futur est de l'inventer ! » Et le légendaire écosystème des entrepreneurs, des capital-risqueurs et des grands labos de recherche s'est mis au service du nouveau défi des « technologies de l'énergie ». Il en sortira sûrement des inventions qui paraissent aujourd'hui incroyables? Le patron de DEC, Ken Olsen, ne disait-il pas, en 1977 : « Il n'y a aucune raison pour quiconque d'avoir un ordinateur chez soi » ? Des ruptures majeures peuvent ainsi se produire pour les batteries pour voiture électrique, pour le solaire, l'éolien ou les biocarburants. Ces « technoptimistes » sauveront-ils la planète ? Pas tout seuls. Car passer de l'éprouvette à l'usine demande des centaines de milliards de dollars. Mais ils jouent déjà un rôle d'aiguillon qui force les géants à bouger. La PME Better Place de Shai Agassi a accéléré la stratégie électrique de Renault. Et même le pétrolier Exxon, hier négationniste du réchauffement climatique, a investi dans le Synthetic Genomics de Craig Venter, qui travaille sur les biocarburants? Recueilli par Philippe Mabille Auteur de « les Pionniers de l'or vert » (Grasset, prix 2009 du livre d'économie).Serons-nous sauvés par une révolution technologique ?Dominique nora, journalisteEntretie

1 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.