Le brésilien CSN vise un cimentier portugais

En quête de diversification géographique et de métiers, le sidérurgiste brésilien CSN (Cia Siderurgica Nacional) a indiqué vendredi être prêt à débourser 3,86 milliards d'euros pour le rachat du cimentier portugais Cimpor. CSN avait essuyé un échec en 2007 dans sa tentative de rachat du sidérurgiste britannique Corus que lui avait soufflé l'indien Tata Steel. Cimpor est une cible de choix. Premier cimentier du Portugal, il est également présent dans plusieurs pays : Brésil, Chine, Égypte, Afrique du Sud, Espagne et Turquie. Il supporte toutefois une dette évaluée à 1,8 milliard d'euros. CSN compte également profiter des projets routiers, portuaires, ferroviaires que va lancer le gouvernement brésilien.
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.