ceux qui pourraient être promus

 |   |  250  mots
Christophe Béchu À 35 ans seulement, le président du conseil général de Maine-et-Loire est un des candidats aux régionales dont le parcours a été suivi avec attention à l'Élysée. Et notamment par le « Monsieur Communication » de Nicolas Sarkozy, Franck Louvrier, lui-même candidat en Loire-Atlantique. « Médaille d'or de l'union » pour avoir rassemblé sur ses listes amis de Philippe de Villiers, centristes, proches de Christine Boutin et déçus du Modem, Christophe Béchu a obtenu 32,78 % des voix au premier tour, bien au-dessus de la moyenne nationale de l'UMP. « Clone » de Nicolas Sarkozy, selon ses adversaires de gauche, il a de fortes chances d'être appelé au gouvernement. Franck Riester Député de Seine-et-Marne, il a dirigé la campagne de l'UMP aux européennes de juin 2009 avant de rempiler pour la difficile bataille des élections régionales. Il est très apprécié par Xavier Bertrand, le patron du parti. À 36 ans, Franck Riester fait partie de cette « nouvelle génération » que Nicolas Sarkozy compte mettre en avant dans la seconde moitié du quinquennat. David Douillet Le judoka a fait une campagne « plus que loyale » pour Valérie Pécresse en Île-de-France, souligne-t-on à l'Élysée. Tout nouvel élu député dans les Yvelines, il pourrait être récompensé de son engagement sans faille derrière Nicolas Sarkozy par une entrée au gouvernement. Peut-être au poste de secrétaire d'État aux Sports, pour lequel Rama Yade n'a pas montré un enthousiasme débordant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :