Football  : 100 millions d'euros de pertes sur la saison

Même le football n'échappe pas à la crise. Pour donner la preuve d'un phénomène qui ne réussit pas à alarmer grand monde, la Ligue de football professionnel (LFP) a publié un bilan alarmant de la situation des 40 clubs professionnels de Ligue 1 et de Ligue 2 sur la dernière saison. « Pour la première fois depuis trois ans », les clubs sont dans le rouge avec une perte de 33,5 millions d'euros (en réalité, 50 millions d'euros si l'on ne tient pas compte de l'argent frais injectés par les actionnaires). La situation devrait s'aggraver pour la saison en cours avec une perte qui atteindrait 100 millions d'euros. Une prévision alarmante qui permet à la Ligue de football professionnel de revenir sur la suppression en fin de saison du droit à l'image collective (DIC). "Risque mortel pour le football professionnel"Les parlementaires ont acté à l'automne la disparition, deux ans avant l'échéance initialement prévue, du dispositif d'exonération de charge sociale sur 30 % des salaires, qui permettait aux clubs de mieux payer les joueurs. « Il faut que les pouvoirs publics prennent pleinement conscience de cette situation et reviennent sur les décisions récemment prises, et notamment sur la suppression du DIC, qui fait courir un risque mortel à long terme pour l'équilibre du football professionnel », indique la LFP dans un communiqué. C'est pourquoi Frédéric Thiriez tente toujours de négocier une indemnité pour compenser le manque à gagner pour les clubs.En réalité, la situation des clubs de football est très contrastée. La perte des clubs s'explique donc d'abord par la baisse des recettes des transferts de joueurs à 215 millions d'euros, contre 265 millions d'euros la saison précédente. Ce phénomène est à mettre sur le compte d'un marché des transferts en Europe plutôt calme (en dehors de quelques achats emblématiques comme Ronaldo au Real Madrid). Mais le football a la chance d'avoir un chiffre d'affaires, hors mutation de joueurs, composé essentiellement de recettes récurentes (droits TV, sponsoring). Ses recettes ont donc cru de 4 % sur un an à 1,2 milliard d'euros (dont 1 millliard pour la Ligue 1). Sur les 20 clubs de Ligue 1, 9 sont dans le rouge. C'est le Paris-Saint-Germain qui enregistrent la plus grosse perte, à ? 5,4 millions d'euros. Le club a néanmoins largement réduit son déficit par rapport aux 12 millions d'euros perdus un an avant. En difficultés, Saint-Étienne, qui accuse un résultat négatif de 4 millions d'euros, Lorient (? 3,8 millions) et Grenoble avec ? 5,4 millions d'euros. Mais ce dernier connaît les affres de la montée en Ligue 1 cette saison, qui requiert un changement complet du modèle économique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.