Pour le patron de Goldman, la SEC « blesse l'amérique »

 |   |  112  mots
En novembre, Lloyd Blankfein, patron de Goldman Sachs, justifiait le salaire de ses banquiers en indiquant que son établissement accomplissait « le travail de Dieu ». Mercredi, il a de nouveau donné dans le spectaculaire, estimant que l'enquête engagée par la SEC accusant Goldman d'avoir trompé des investisseurs, « blesse l'Amérique ». Selon le « Financial Times » de jeudi, il aurait, lors de conversations téléphoniques avec quelques clients, affirmé que l'enquête de la SEC est « totalement politique ». Mardi prochain, il doit témoigner devant une commission sénatoriale aux Etats-Unis chargée d'enquêter sur la crise financière, accompagné de l'employé de Goldman au centre de la plainte, Fabrice Tourre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :