Quand l'aéroport d'Alger rêve d'accueillir l'Airbus A380

 |   |  424  mots
L\'aéroport international d\'Alger veut se doter de nouvelles capacités d\'accueil des passagers. Une nouvelle aérogare internationale d\'une capacité de 10 millions de passagers devrait être mise en service vers 2018 pour éviter la saturation de l\'actuelle aérogare et permettre à l\'aéroport d\'accueillir de gros porteurs comme l\'A 380. La conception de cette aérogare, avec parkings pour véhicules, vient d\'être confiée à un groupement de bureau d\'études algéro-anglo-espagnol (Bet Bread, Llewlyne et Pointec) pour quatre millions d\'euros et un délai d\'exécution de 11 mois, selon le PDG de l\'aéroport d\'Alger, Tahar Allache. Les travaux devraient commencer vers 2014 pour un coût estimé de 330 millions d\'euros. La nouvelle aérogare sera construite sur un terrain de 65 hectares situé entre l\'actuelle aérogare internationale et le nouveau salon d\'honneur de l\'aéroport.Croissance du traficL\'actuelle aérogare internationale, entrée en service en 2006, d\'une capacité de six millions de passagers par an, « sera saturée vers 2018 du fait de l\'accroissement de la densité du trafic aérien et de son évolution durant les années à venir », a déclaré mardi le PDG de l\'aéroport d\'Alger, Tahar Allache, au quotidien électronique TSA. « Pour faire face à cette éventualité, nous avons décidé de réaliser une nouvelle aérogare d\'une capacité de 10 millions de passagers par an, devant être mise en service à partir de l\'année 2018 ». Avec les travaux d\'extension, l\'aéroport d\'Alger pourrait accueillir de gros porteurs comme l\'A 380. « La nouvelle aérogare prévoit d\'accueillir les gros porteurs tels que l\'Airbus 380», a ajouté M. Allache. Un \"poste avion\" est prévu pour cela. Les deux pistes de l\'aéroport, de 3.500 mètres chacune, peuvent supporter l\'atterrissage de gros avions, selon M.Allache. D\'une capacité totale de près de dix millions de passagers, l\'aéroport d\'Alger prévoit de terminer l\'année avec 5,2 millions de passagers, dont 1,5 million pour le trafic domestique. Le reste concerne le trafic passager international. Cet aéroport, le plus grand du pays, assure un trafic de l\'ordre de 50 000 à 60 000 mouvements d\'avions par an. « Nos capacités en piste peuvent aller au delà et atteindre sans difficulté les 100 000 mouvements d\'avions par an », a précisé M. Allache. Depuis 2006, l\'aéroport d\'Alger est géré en partenariat avec les Aéroports de Paris (ADP).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :