Jean-Luc Hees chez Radio France

 |   |  122  mots
La nomination de Jean-Luc Hees à la tête de Radio France par Nicolas Sarkozy avait été fraîchement accueillie. Son audition devant le CSA avait été médiocre. Son prédécesseur, Jean-Paul Cluzel, soulignait son inexpérience de gestionnaire. La révélation de l'amitié entre Carla Bruni-Sarkozy et Philippe Val (nommé par Hees à la tête de France Inter) avait suscité un procès en sarkozysme dans une bonne partie de la presse, qui avait rendu Hees furieux. Après toute cette controverse, son arrivée s'est finalement passée dans un calme relatif. Notamment car le nouveau PDG a été assez prudent pour ne pas brusquer les choses, et ne procéder qu'à des ajustements à la marge. J. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :