AIG s'interroge sur la cession de chartis

1 mn

Alors qu'en avril dernier, AIG annonçait sa volonté d'introduire en Bourse sa filiale d'assurance dommage rebaptisée Chartis, Robert H. Benmosche, arrivé à la tête de l'établissement sous perfusion de l'État en août, pourrait se raviser. Selon deux sources citées par Bloomberg, le patron aurait annoncé à ses employés que Chartis faisait partie du c?ur des activités du groupe et que son avenir au sein d'AIG pourrait lui profiter. Depuis son arrivée, Robert H. Benmosche a déjà suspendu deux projets de cessions d'actifs.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.