Le réseau de fibre optique : une voie de développement pour la RATP

2 mn

La spécialité de la RATP reste, et demeurera, le transport de passagers. Mais depuis quelques années, la régie développe avec un réel succès une activité de transport de données numériques via un réseau de 1.600 kilomètres de câbles de fibre optique installé le long des rails. Une forme de Régie autonome des télécoms parisiens...Créée en 1997, au moment de la libéralisation du marché des télécoms, et propriété à 100 % de la RATP, Telcité a rapporté 19 millions d'euros de chiffre d'affaires à la régie en 2008, soit autant que les commerces implantés dans le métro, avec un bénéfice de 1,5 million d'euros.Un nouveau tronçon ligne 13« Notre activité est porteuse avec des marges en hausse. En plus des opérateurs de télécoms qui louent notre réseau de fibre optique, les entreprises ont de plus en plus besoin de connecter à très haut débit leurs sites en Île-de-France, entre eux, ou sur le réseau Internet », explique Bertrand Lenoir, le directeur commercial de Telcité. La société a ouvert dans la nuit de mardi à mercredi un nouveau tronçon de fibre optique le long de la ligne 13 du métro pour répondre à la demande des entreprises du sud parisien. Un renforcement est aussi prévu, sur la même ligne, dans le nord cette fois, vers la Plaine-Saint-Denis.Ce développement vers les entreprises devrait permettre à Telcité d'équilibrer progressivement la répartition de son chiffre d'affaires alors que la vingtaine de clients opérateurs en télécoms assure encore les trois quarts de ses revenus. Natixis, IBM ou Bull louent par exemple les services de fibre optique de la RATP pour se connecter à très haut débit. Côté opérateurs, tous sont clients de Telcité : SFR, Free, Bouygues Telecom, Numericable, Colt, BT... Ne manque que France Télécome;lécom, propriétaire de sa propre infrastructure de fourreaux sous les trottoirs.Enfin, grâce à ce réseau fixe à très haut débit, et à des petites antennes installées dans les tunnels et les gares par Naxos, une filiale de Telcité, il est possible, à quelques coupures près, de téléphoner avec son mobile dans le métro. « Nous avons en quelque sorte mutualisé un réseau mobile sous-terrain que nous louons aux trois grands opérateurs », indique Bertrand Lenoir. En revanche, si Telcité a testé avec plusieurs opérateurs, dans une quarantaine de stations, une offre d'accès à Internet en Wifi, la société n'est pas allée plus loin, la demande n'étant pas au rendez-vous. Olivier Pinaud

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.