Chine : la hausse de la production industrielle confirme la reprise de l'activité

 |   |  376  mots
Un signe de rebond en Chine? On peut le penser. Au mois de septembre, la production manufacturière du pays s\'est accrue à son plus  haut niveau depuis six mois. L\'indice (provisoire) PMI, mesuré par la banque HSBC et Markit, a grimpé ࠠ51,2, après avoir rebondi à 50,1 en août contre 47,7 en juillet. Le seuil de 50 marque la différence entre expansion et contraction. Début septembre, le Bureau des statistiques chinois publiait également des chiffres positifs. Ces résultats confirment \"un rebond de la croissance économique chinoise\", a commenté Qu Hongbin, chef économiste chez HSBC à Hong Kong, dans un communiqué. Ce dernier relève des \"améliorations de la demande extérieure et intérieure\" pour expliquer ce rebond. \"Nous prévoyons une reprise plus durable\" lorsque les mesures prises par le gouvernement \"tireront la demande intérieure\", ajoute-t-il. Des prévisions de croissance revues à la hausseA la fin de l\'été, plusieurs signes positifs ont incité des analystes à revoir à la hausse leurs prévisions de croissance pour cette année en Chine. Ceux de Deutsche Bank ont ainsi relevé deux fois leur estimation ce mois-ci pour le dernier trimestre 2013. Celles-ci sont passées de 7.5% à 7,7% puis 7,9%. De même, Citigroup prévoit désormais une croissance de 7,8% après 7,4% au cours des trois derniers mois de l\'année. Pour cette année, Crédit Suisse table sur une hausse de 7.6% contre 7.4% auparavant.Une embellie de courte durée? Cependant, certains observateurs s\'attendent à une embellie de courte durée. Pour Zhang Zhiwei, économiste chez Nomura citée par Bloomberg, la réunion du Parti communiste chinois en novembre risque de déboucher sur un durcissement de la politique monétaire. Et donc de mettre un frein à ce rebond. \"Nous nous attendons à ce que le gouvernement ne vise plus une croissance rapide mais une économie plus équilibrée, et qu\'il tente d\'améliorer la qualité de la croissance\", a expliqué l\'économiste.  L\'an dernier, lors du Congrès du PCC, le gouvernement s\'est imposé une croissance annuelle moyenne de 6,8% jusqu\'à 2020, selon le ministre des Finances chinois Zhu Guangyao. Le but: doubler le PIB de 2010. ----- A lire aussi: >> Les chiffres de l\'économie chinoise sont-ils tronqués?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :