Des mesures anticrise efficaces

 |   |  320  mots
« Protéger, rebondir, préparer la reprise », c'est le triptyque du volet social du plan de relance français. Décliné en un certain nombre de mesures, il a permis à la France de s'en sortir un peu mieux que ses voisins. Relayées et expliquées sur le terrain par un secrétaire d'État à l'Emploi très actif qui a effectué plus de 70 déplacements sur le terrain depuis la fin du mois d'août, celles-ci ont globalement porté leurs fruits. Parmi elles, on peut citer le recours massif au chômage partiel par rapport aux années précédentes, dont les conditions ont été revues à la hausse par l'État et les partenaires sociaux. « Cet outil favorise le maintien des salariés dans l'emploi », s'est félicité Laurent Wauquiez, le 15 décembre, lors d'un point d'étape sur la politique de l'emploi. Au troisième trimestre, 143.000 personnes étaient concernées par le dispositif, contre 258.000 au deuxième trimestre.Autres outils anticrise mis en place par le gouvernement, le dispositif « zéro charge » qui a permis à la mi-décembre de soutenir quelque 740.000 embauches (dont 50 % bénéficient aux moins de 26 ans) dans les entreprises de moins de 10 salariés ou les emplois aidés, au nombre de 440.000 depuis le début de l'année 2009 (dont 350.00 dans le secteur non marchand). Enfin, les dispositifs de reconversion ? contrat de transition professionnelle (CTP) et convention de reclassement personnalisée (CRP) ? montent progressivement en puissance.Reste que pour éric Heyer, directeur adjoint à l'OFCE, « le gouvernement a eu de bonnes idées, mais leur ampleur est insuffisante ». Les emplois aidés?? « Ils ne sont pas assez nombreux, alors que c'est une bonne mesure, car cela permet de maintenir les personnes dans la population active », explique-t-il. Le chômage partiel?? Bien, mais peut mieux faire?: « On est loin des 1,4 million de personnes concernées par le dispositif comme en Allemagne », précise-t-il. I. M.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :