Le « Titanic » de Hulot coule à pic

 |   |  185  mots
« Le syndrome du Titanic » de Nicolas Hulot et de Jean-Albert Lièvre est sorti le 7 octobre dans 178 salles. Il a attiré un peu plus de 250.000 spectateurs, là où ses producteurs (Mandarin, Mars, Studio 37, WLP) en attendaient 400 à 500.000. Certes, le thème de l'écologie est porteur, et Hulot très populaire. Mais son film ne fait ? délibérément ? ? rien pour séduire le spectateur : il défend un point de vue radical et pessimiste, et n'apporte que très peu d'informations, comparé par exemple à « la Vérité qui dérange » d'Al Gore, sorti fin 2006, et qui avait conquis 741.000 spectateurs. Il n'a pas non plus la beauté des images et le lyrisme du commentaire (plus léger aussi?) dont était pourvu « Home » de Yann Arthus-Bertrand, sorti à la fois en salles, à la télévision et sur Internet. Malgré cet échec, l'opération devrait être équilibrée financièrement. Le film a coûté 5 millions d'euros, dont 1,5 million apporté par des mécènes (EDF, SNCF, Fondation Bettencourt), et 1,9 million de préventes aux chaînes de télévision (Canal Plus, TF1, Pathé). J. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :