Nespresso, la capsule qui se rit des délocalisations

 |   |  378  mots
le produitEn Suisse, le café moulu a détrôné l'emmental sur la première marche du podium des exportations agricoles ! Preuve s'il en est qu'avec une vraie innovation, on peut soulever des petites révolutions. Il y a dix ans, les équipes de Nespresso elles-mêmes commençaient à peine à croire à leur concept fou. Celui d'obliger les clients à faire des kilomètres pour acheter un produit aussi banal que le café dans des boutiques de luxe et sous forme de capsules. Aujourd'hui, ce concept Nespresso est un cas d'école dans le monde entier. Entre 2000 et 2009, les consommateurs sont passés de 600.000 à 7 millions, et la filiale en or de Nestlé finira l'année avec un chiffre d'affaires avoisinant 1,8 milliard d'euros.Surtout, les 5 milliards de dosettes sont produits, non pas en Colombie ou au Venezuela, mais en Suisse, dans les villes d'Orbe et Avenches, grâce à 800 ouvriers payés au tarif helvète ! « Nous vendons la qualité suisse, mais c'est aussi tout à fait cohérent en termes de coût », rassure le PDG, Richard Girardot. En effet, les usines sont situées au centre de 90 % de la clientèle actuelle, ce qui limite les coûts de transport et de logistique. De plus, comme la plupart des capsules sont composées de mélanges (blend) de plusieurs cafés, une usine en Colombie devrait aussi être approvisionnée par l'Indonésie ou autres pays lointain. Alors que là, tout est centralisé via le port d'Anvers.« premier de la classe »Dans la même logique, le millier de salariés des call-centers est embauché et travaille dans le pays de leurs clients : France, Suisse, Benelux, Allemagne, États-Unis, Brésil. Aucune chance de tomber sur un accent indien ou marocain. « Notre modèle repose sur trois piliers : le meilleur café, les machines design, véritable objet d'art, et surtout le service, pour lequel nous devons être le premier de la classe », explique le PDG. Accueil personnalisé en boutique, dégustation de café en compagnie de grands sommeliers, et désormais livraison par coursier à domicile par tranche de deux heures? Tout est fait pour offrir l'impression du trois-étoiles. À 35 centimes la dosette, Nespresso peut ainsi s'affranchir des contraintes de délocalisation, restructuration et rationalisation présentes presque partout ailleurs. Sophie Lécluse

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :