Brawn, le coup de maître

 |   |  348  mots
Donné perdu pour les sommets de la F1 depuis plusieurs saisons, Jenson Button est sorti du cimetière des espoirs déchus à bord d'une voiture toute blanche, vierge de passé et de sponsor, pour accrocher un titre mondial. Six victoires lors des sept premiers Grand Prix pour Button et Brawn GP, le championnat est plié. Ni la révolte des Red Bull de Sebastian Vettel et Mark Webber, ni les comptes d'épiciers de Button en fin d'année ne changeront la donne. Un Britannique succède à un autre Britannique, Lewis Hamilton, au sommet de la formule 1. « C'est un beau champion qui a surpris tout le monde par son niveau de performance en début de saison, note notre consultant Patrick Tambay, il a su conserver son avance jusqu'à Grand Prix final. »Derrière le solo de Button, le jeune Sebastian Vettel a confirmé qu'il était bien « une graine de champion du monde », selon Tambay. « Il a payé ses erreurs de jeunesse et celles de son équipe. Avec un peu plus d'ambition et d'expérience, le duel aurait été indécis jusqu'au bout. »schumacher, le retourCôté infrastructures, le Grand Prix d'Abu Dhabi a fixé « les standards pour l'avenir », selon notre consultant, avec un environnement et un circuit dernier cri.La saison passée a également connu une terrible affaire avec la révélation de la tricherie de Renault lors du Grand Prix de Singapour en 2008. Après de longues réflexions sur son avenir dans le sport automobile, Renault maintient sa présence en F1 l'année prochaine? tout en cédant une large part de son écurie à un partenaire, la société luxembourgeoise Genii Capital. Marquée par la suite des restrictions budgétaires, par la fin des ravitaillements et l'arrivée de nouvelles équipes, la prochaine saison sera, pour Tambay, « celle des petits constructeurs et du retour vers des valeurs historiques ». Un autre retour va passionner des millions de fans allemands : celui du septuple champion du monde Michael Schumacher, 41 ans, retraité des circuits depuis 2006, que Mercedes GP, l'ex-Brawn GP, a recruté pour trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :