Bernard Debré, député UMP de Paris

Dans cette crise, il faut montrer plus de solidarité. Alors le bouclier fiscal c'était fantastique et formidable AVANT la crise ! Pardonnez-moi, mais essayons de vivre dans la réalité ! La Grèce est en train de se faire mettre sous tutelle, et si nous continuons à creuser nos déficits, après l'Espagne et le Portugal, ce sera notre tour ! Je demande donc une suspension temporaire du bouclier fiscal parce que je considère que c'est une bonne mesure lorsqu'on se trouve dans une période de croissance. Mais là, il faut qu'on serre les rangs. » Et puis c'est symbolique. »Nous n'acceptons pas que le paramètre durée de cotisation, quelle que soit sa formule, ou allonger la durée, ou repousser le droit au départ, soit remis en cause. Le seul problème, quand on parle de retraites, est financier. Regardons comment nous pouvons le régler. Ce qu'a dit le président de la République ne me rassure pas. Quand il dit qu'il faut continuer à diminuer les charges des entreprises et ne pas augmenter les impôts, nous sommes dans la même logique anglo-saxonne qui est celle qui nous a emmenés dans le mur. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.