Négociations sur la formation : 30 minutes et puis s'en vont

 |   |  529  mots
Ca démarre, mais doucement!  La négociation sur la réforme de la formation professionnelle a été officiellement lancée ce 24 septembre. Patronat et syndicats se sont réunis pour la première fois pour... fixer un calendrier. A ce stade, c\'est tout.  La première séance a duré... une demi-heure, le temps de fixer six grandes réunions, tous les quinze jours, jusqu\'au 12 décembre. La prochaine aura lieu le 10 octobre.\"Je suis surpris qu\'on se soit arrêté au calendrier. Alors que le calendrier est contraint. On a perdu une demi-journée. Est-ce que côté patronal, ils souhaitent négocier?\", s\'est interrogé, \"inquiet\", le négociateur de la CFTC, Jean-Pierre Therry.\"Je me réjouis qu\'il y ait une forme d\'impatience\", cette réforme, le patronat la veut \"fortement\" car la formation professionnelle est en France \"complexe pour l\'employeur, le salarié, le chômeur\", a assuré de son côté la responsable de la délégation patronale, Florence Poivey.\"En 20 minutes, on s\'est fixé un tempo volontaire pour tenter de terminer notre négociation d\'ici au 15 décembre (...) c\'est de bon augure\", a-t-elle ajouté.Pour le négociateur de FO, Stéphane Lardy, le \"premier objectif\" sera de \"mettre en place le compte personnel de formation\", créé par la loi du 14 juin sur la sécurisation de l\'emploi (issue de l\'accord interprofessionnel du 11 janvier).Assurer l\'effectivité du compte individuel de formationCe compte individuel, qui remplace l\'ancien \"Droit individuel à la formation\" (DIF) sera en effet au centre de la négociation. Il doit permettre à chaque salarié d\'acquérir un stock d\'heures de formation, utilisable à tous moments.Ces droits étant \"portables\", si un salarié se retrouve au chômage, il garde le bénéfice de ces heures accumulées et peut donc les utiliser durant sa période d\'inscription à Pôle emploi. Ce qui permettrait d\'augmenter le nombre des chômeurs en formation, un objectif fixé par François Hollande. Reste à aménager ce nouveau droit..Les partenaires sociaux devront aussi se concentrer sur les moyens d\'améliorer l\'accès à la formation dans les TPE et PME. Le système, hérité de la loi Delors de 1971, en période de plein emploi, profite majoritairement aux salariés les plus qualifiés et surtout dans les grandes entreprises,Améliorer la formation des chômeursDans sa feuille de route, le gouvernement a assigné quelques priorités aux partenaires sociaux, comme ouvrir davantage les formations aux chômeurs. Un domaine qui, pourtant, relève plus, règlementairement, de l\'action de l\'Etat et des régions que de celle du patronat et des syndicats.En 2011, seuls 566.000 demandeurs d\'emploi ont suivi une formation, 12,5% des financements leur sont consacrés. \"Il est urgent d\'affecter davantage de moyens à ceux qui en ont le plus besoin\", a réclamé ce 24 septembre  l\'association Solidarités nouvelles face au chômage (SNC) en demandant aux négociateurs de \"fixer un objectif ambitieux en portant progressivement à 20% la part de la formation professionnelle attribuée aux chercheurs d\'emploi\". 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :