Sarkozy part en campagne... sans le dire

 |   |  273  mots
Pour tous les élus de la majorité chahutés par les électeurs dans leurs circonscriptions, l'Élysée a prévu un parfait viatique. Il s'agit d'un livret de 74 pages qui permet, tout en faisant le bilan de quatre ans d'action, entre mai 2007 et mai 2011, d'assurer le service après-vente de la politique menée par Nicolas Sarkozy. Truffé de chiffres, ce document énumère réforme après réforme les résultats obtenus. À l'électeur qui minimiserait l'action de l'exécutif pendant la crise financière, un parlementaire pourra répondre - document à l'appui - que sans les 35 milliards du plan de relance, le PIB n'aurait pas reculé de 2,6 % mais de 4,8 %. À celui qui se plaindrait de ses difficultés à boucler ses fins de mois, les ministres pourront rappeler les mesures prises pendant la crise avec, par exemple, la suppression du versement de deux tiers provisionnels pour les ménages les moins aisés... Les élus de la majorité pourront même se référer aux pages 31 et 32 de ce bilan pour justifier le recul de la majorité sur le bouclier fiscal. Dans ce bilan, jamais il n'est fait allusion à la présidentielle de 2012. Au contraire, fidèle à l'idée de « l'année utile » développée début 2011, le document affirme que « le chef de l'État entend demeurer au service des Français jusqu'à la dernière minute de son mandat ». Pour autant cette photographie de l'action du président de la République constitue à l'évidence la première pierre d'un argumentaire de campagne. Sur ce bilan bien expliqué, la majorité pourra ensuite construire un projet.Anne Eveno

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :