Marisol Touraine veut voir le prix des lunettes baisser

 |   |  307  mots
Le débat sur les prix des lunettes devient politique. Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a évoqué ce mercredi des \"discussions\" à venir avec les professionnels de l\'optique sur ce sujet. L\'objectif: \"faire en sorte que le prix des produits proposés à nos concitoyens soit réduit\" a-t-elle indiqué à l\'Assemblée nationale lors des réponses aux questions des députés. Pour cela, il s\'agira moins de revoir la \"prise en charge collective par l\'assurance complémentaire ou par l\'assurance maladie du prix des lunettes ou des lentilles de contact\", que de revenir sur la formation des prix pratiquées en boutiques.Des marges dénoncéesLes lunettes chères ont fait l\'objet d\'une enquête publiée le 23 avril par l\'association UFC-Que Choisir, qui dénonce notamment les marges exhorbitantes pratiquées par les opticiens. L\'association craint que ces prix prohibitifs ne poussent certains ménages à renoncer à l\'achat de lunettes. Sans surprise, chez les opticiens, cette enquête a été plutôt mal reçue. Le groupe All, qui réunit plus de 1.000 opticiens indépendants a ainsi publié un communiqué qui dénonce de son côté \"les pratiques développées depuis plusieurs années par les organismes complémentaires d’assurance maladie (OCAM) consistant à afficher des montants de remboursements inflationnistes pour les prestations optiques avec comme effet pervers d’inciter les consommateurs à s’orienter vers des équipements toujours plus chers…\"La solution des réseaux de soinSe gardant bien de trancher sur la responsabilité de ces prix, la ministre a cependant envisagé une solution en évoquant la \"mise en place de réseaux de soin\", soit des ententes entre mutuelles et opticiens pour proposer des réductions de prix. Cette solution est également prônée par l\'UFC-Que Choisir. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :