Le succès du Peugeot 2008 met du baume au coeur d'un PSA en crise

2 mn

Enfin une bonne nouvelle en France pour PSA Peugeot Citroën. La direction du site alsacien de Mulhouse a annoncé ce mardi en Comité d’établissement extraordinaire une nouvelle... augmentation de la production. Grâce au succès du petit \"Crossover\" Peugeot 2008. A compter du 2 septembre prochain, la production à Mulhouse du 2008 \"augmentera donc, pour passer progressivement de 310 véhicules par jour actuellement à 520 à compter de mi-septembre, puis à 615 à compter de mi-octobre 2013\", indique le groupe. Après l’annonce le 27 mai dernier de l\'ajout  \"d\'une demi-équipe et la création d’une centaine d’emplois sur le site, cette nouvelle augmentation de la production implique le montage d’une équipe complète (...), soit environ 200 personnes supplémentaires\". Le recrutement du personnel pour accompagner \"se fera prioritairement par la mutation de salariés des sites d\'Aulnay et de Rennes\". Le site du Haut-Rhin a également annoncé le recours à 13 journées de travail supplémentaires d’ici la fin d’année. Mulhouse produit environ 1 000 véhicules par jour  (208, 2008, 308, C4, DS4) et emploie 8 000 collaborateurs.Succès du 2008Depuis son lancement commercial, le 26 avril dernier, le Peugeot 2008, un break surélevé avec des allures de (faux) 4x4 baroudeur dérivé de la 208, a reçu  plus de 26 000 commandes en Europe, dont 12 000 en France,  3 000 en Italie et 3 000 en Allemagne. \"Nous sommes à 126% des objectifs\", affirme-t-on chez Peugeot. PSA avait bien besoin de ce modèle, pour tenter d\'enrayer une chute catastrophique de ses immatriculations dans l\'Union européenne. Sur cinq mois, elles ont chuté de 13,9% (voitures particulières seules). Soit la plus forte dégringolade du marché. La part de marché atteignait à peine les 11% en mai 2013. Fâcheux, alors que cette pénétration était censée remonter selon les plans de PSA  pour lui permettre d\'être en ligne avec les objectifs de retour à l\'équilibre financier fin 2014.Part de marché en forte chuteLe constructeur, qui a prévu de supprimer 11.200 postes entre 2011et 2014 en France et de fermer son usine d\'Aulnay-sous-Bois en 2014, est dans une crise grave. Il a affiché en 2012 une perte nette de 5,01 milliards d\'euros, dont 4,19 milliards pour le second semestre. Celle-ci inclut des dépréciations d\'actifs massives, à hauteur de 4,7 milliards. Le groupe a aussi vu son résultat opérationnel courant plonger dans le rouge de 576 millions l\'an passé. Dans la seule division automobile, PSA affichait un déficit opérationnel de 1,5 milliard, soit une marge négative de 3,9%.Philippe Varin, Président du directoire du constructeur, a déjà indiqué que le groupe consommerait 1,5 milliard d\'euros de cash sur l\'ensemble de l\'année 2013. Et ce n\'est pas fini. PSA en consommera également en 2014, puisque, selon Philippe Varin lui-même, le retour à l\'équilibre n\'est pas prévu avant la fin de l\'an prochain. Dans le meilleur des cas. L\'agence de notation Fitch affirmait récemment que les objectifs de PSA devraient être reportés à 2015 au mieux.  

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.