Mélenchon ne vole qu'en business, Twitter en fait une affaire

 |   |  415  mots
«Moi, quand je voyage, je voyage en classe affaires. J\'ai passé l\'âge d\'aller me faire briser le dos en classe économique». C\'est à Jean-Luc Mélenchon que l\'on doit cette déclaration, lors de l\'essai d\'un siège vraisemblablement destiné à la classe affaires avant d\'ajouter : « Ils vous mettent comme des sardines là-dedans. C\'est une honte ! Le transport aérien, les trois quarts du temps, est extrêmement désagréable. Ne me dites pas le contraire. »Le leader du Front de Gauche n\'a pas vraiment tort. Seulement il faut avoir les moyens de ce choix. Que n\'a pas forcément son électorat, les prix en classe affaires atteignant plusieurs milliers d\'euros. Ni même un très grand nombre d\'entreprises (la majorité des hommes d\'affaires voyagent en classe éco sur le long-courrier) ou de familles de classes moyennes.3 SMIC pour se rendre à Pékin ou CubaSi l\'envie prenait à Jean-Luc Mélenchon de se rendre à Pékin, en Chine, un pays dont il vante souvent les mérites, cela lui coûterait, pour un aller retour en classe affaires, plus de 4000 € soit près de 3 SMIC, (1430,22 euros) Et s\'il souhaitait voir Fidel Castro et profiter de quelques jours de soleil à Cuba à l\'occasion cela lui en coûterait un peu plus de 4200 euros sur Air France.Twitter n\'hésite pas à railler ces proposCette confidence de Jean-Luc Mélenchon a tout de suite suscité des réactions sur Twitter. Des détournements des propos du leader du Front de gauche ont fait leur apparition en même temps que le hashtag associé #CommeMelenchon. : «Je paie qu\'en billets de 500, j\'ai passé l\'âge de me trimballer avec un porte-monnaie rempli de ferrailles» ou plus en rapport «Je prends que des Falcon, j\'ai passé l\'âge de voyager en Airbus. »Twitter n\'est décidément pas tendre avec les personnalités qui ont l\'imprudence de se \"laisser aller\". Ainsi l\'\'interview un brin prétentieuse donnée la semaine dernière par Karine Berger, la députée socialiste des Hautes-Alpes  avait déclenché une hilarité générale sur le  réseau social.Et certains de rappeler la gaffe du publicitaire Jacques Séguéla qui avait déclaré : « Si à 50 ans on n\'a pas une Rolex, on a quand même raté sa vie »Cliquez ici pour voir la vidéo 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :