Le mouvement HLM est remonté contre le gouvernement

 |   |  196  mots
Le mouvement HLM, qui loge 10 millions de locataires, accuse le gouvernement de vouloir étrangler le logement social en ponctionnant dans la trésorerie et en limitant la hausse des loyers. «L'État fait le choix de se retirer du secteur du logement social en prévoyant dans le budget 2011 de baisser les « aides à la pierre » à 160 millions d'euros contre 630 millions, y compris le plan de relance, en 2010, a déclaré Thierry Repentin, président de l'Union sociale pour l'habitat (USH). Le gouvernement veut compenser cette baisse par une ponction de 340 millions sur les HLM pendant 3 ans, soit un total de 1 milliard. C'est un véritable hold-up. » Le secrétaire d'État au Logement, Benoist Apparu, a contesté ces chiffres : « Les crédits de paiement baisseront à 450 millions en 2011, 360 millions en 2012 et 280 millions en 2013. » Il a également expliqué que cette contribution vise à « alimenter un fonds de solidarité entre les organismes HLM qui sera uniquement destiné au financement de la construction et de la réhabilitation de logements ». Le président de l'USH veut essayer de faire revenir le gouvernement sur ces décisions. Il en appelle au soutien des locataires et des collectivités locales. F. H. (avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :