Le CAC à nouveau en berne

 |  | 327 mots
Les séances se suivent et se ressemblent à la Bourse de Paris. Après avoir plongé de 1,75 %, passant sous les 3.500 points mardi, le CAC 40 a encore perdu 1,17 % mercredi, s'établissant à 3.450,19 points. Le marché s'inquiète toujours de la solidité de la reprise économique, surtout aux États-Unis. Lors de ces deux dernières séances, l'indice parisien a ouvert dans le rouge et a tenté de se reprendre dans la matinée grâce à de bons indicateurs européens, mais une mauvaise annonce a, de nouveau, secoué la place parisienne. Mercredi, ce sont les nouvelles commandes de biens durables aux États-Unis qui ont progressé bien moins qu'attendu en juillet. Le département du Commerce a fait état d'une hausse de 0,3 % de ces commandes. Les analystes anticipaient en moyenne une hausse de 2,8 % en juillet. L'amélioration surprise du climat des affaires en Allemagne est donc passée au second plan. Il a pourtant atteint son plus haut niveau depuis juin 2007, 106,7 en août. Sur les autres places européennes, la tendance a été la même. Le Dax a reculé de 0,61 % et le Footsie a perdu 0,69 %. Du côté des valeurs, les pétrolières et parapétrolières ont souffert. Vallourec a signé la plus forte baisse du CAC 40, le titre s'est replié de 3,68 %. Total, la première capitalisation du CAC 40, a baissé de 1,14 % et Technip de 2,72 %.Lagardèrerave;re très recherchéEn revanche, comme la veille, Lagardèrerave;re a tiré son épingle du jeu. Le titre a signé, une nouvelle fois, la plus forte hausse du CAC 40 en gagnant 3,95 %. Le groupe de médias doit publier ses résultats semestriels jeudi après Bourse. Selon plusieurs analystes, le titre est recherché en raison des bonnes surprises attendues par le marché lors de cette publication. Toujours sur le même schéma que la séance précédente, les valeurs défensives ont résisté. Danone a pris 0,55 % et L'Oréalcute;al 0,41 %. Diane Lacaze -  1,17 %

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :