Le livre numérique passerait au prix unique dès janvier

 |   |  331  mots
Le débat sur la proposition de loi relative au prix du livre du numérique s'ouvre mardi soir au Sénat. Elle devrait être votée sans encombre. Cette proposition de loi qui entend transposer la loi Lang de 1981 sur le prix du livre papier au livre numérique, permettra aux éditeurs de garder la maîtrise du prix de la version dématérialisée. De même, le prix de vente sera identique quel que soit le site, où l'internaute se fournira. « Nous voterons cette loi », nous indique David Assouline, sénateur PS (Paris), membre de la commission culturelle mais, « nous serons très vigilants sur les métiers concernés en amont comme les libraires et ceux de l'imprimerie. » Arme de protectionLa nouvelle loi pourrait donc entrer en vigueur dès le début de l'année prochaine. Seul le livre numérique « homothétique » est concerné, à savoir celui qui est issu d'une version papier et non pas l'oeuvre culturelle numérique qui, est elle, enrichie par des contenus audiovisuels par exemple. Si cette proposition de loi fait l'objet d'un tel consensus, chez les politiques comme chez les professionnels du livre, c'est qu'elle peut être une véritable arme de protection face aux assaillants que sont les nouveaux acteurs de l'édition numérique comme Google, Amazon ou même Apple. D'une part, elle préserve la chaîne de valeur, de l'auteur au libraire en passant par l'éditeur. D'autre part, la future loi met des bâtons dans les roues d'un groupe comme le libraire en ligne Amazon qui a fait du discount une de ses spécialités et est en pointe sur le livre numérique aux États-Unis.Reste une fois la loi votée aux éditeurs à obtenir du gouvernement que le taux de TVA soit abaissé à 5,5% comme le livre papier. Il leur faudra ensuite trouver le juste prix du livre numérique qui devrait être inférieur de 30 à 40% de son homologue papier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :