rochE focalisé sur les prescriptions sur ordonnance

 |   |  131  mots
« Nous sommes peu inquiets de la vente de médicaments sur Internet car nos produits sont trop complexes pour permettre ce genre de distribution », a assuré Severin Schwan, le patron de Roche, de passage à Paris. Le labo suisse, qui reste plus que jamais focalisé sur la pharmacie traditionnelle, est pourtant menacé d'ici 2014-2015 par la perte en Europe de deux de ses trois principaux brevets, les anticancéreux Mabthera et Herceptin (respectivement 4,3 et 3,8 milliards d'euros de ventes dans le monde en 2009). Mais, d'ici là, il espère commercialiser les successeurs de ces médicaments et rappelle qu'en tant que produits biologiques, ils seront concurrencés par des « biosimilaires », moins faciles à mettre au point. En France (4% des ventes), Roche attend un ralentissement de sa croissance cette année, à 1,5% contre 4% en 2009. A. T.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :