Sofinco et Finaref profitent de l'international

Arrivé l'été dernier à la tête du pôle crédit à la consommation du Crédit Agricolegricole, Philippe Dumont, directeur général de Sofinco et Finaref, entend décliner sa stratégie autour de trois axes : renforcer l'efficacité opérationnelle notamment par la fusion des établissements Sofinco et Finaref en France (voir ci-dessous), développer la présence à l'international et s'ancrer davantage au groupe en utilisant le réseau de distribution de Crédit Agricolegricole et de LCL. À cet égard, le pôle a su convaincre dix nouvelles caisses régionales de lui confier leur activité de crédit conso. Quant au réseau propre à Sofinco (quarante agences), il a enregistré l'an dernier un gain de part de marché de 1 % à 19,1 %, dans un marché global du crédit à la consommation en recul de 13,4 %.Si le marché domestique est satisfaisant, c'est l'international qui tire les revenus. « Nous y avons enregistré une croissance significative des encours en 2009 », explique Philippe Dumont, qui doit attendre le 25 février, date de publication des résultats, pour donner des chiffres. La dynamique n'est pas nouvelle : en cinq ans, les encours à l'international ont été multipliés par sept, et les vingt et un pays représentent aujourd'hui deux tiers des encours totaux (74 milliards d'euros au 30 septembre dernier). « Outre la France, nous sommes désormais leader sur trois autres marchés domestiques : l'Italie, les Pays-Bas et le Portugal. » partenariat Le futur Credit Agricole Consumer Finance entend poursuivre cette stratégie. Ainsi, il vient de signer un partenariat avec le constructeur automobile chinois GAC, qui sera opérationnel en mai prochain. Dans un pays devenu l'an dernier le premier marché mondial de la voiture, la Banque verte espère tirer parti de cette forte croissance. Par ailleurs, dans le cadre du partenariat avec Fiat depuis 2006, Crédit Agricolegricole a commencé à élargir son offre aux marques du groupe dont Fiat détient 20 % (Chrysler, Jeep, Dodge). La Banque verte a débuté le même partenariat avec des marques du groupe indien Tata (Jaguar et Land Rover). Alors que l'encours du crédit automobile représente 40 % du total, Philippe Dumont souligne que « ces activités marchent très bien ». G. L. S.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.