« Nos taux 2009 d'assurance-vie restent bien au-dessus du livret A »

Stéphane Dedeyan, membre du comité de direction générale chez Generali FranceLes taux 2009 de vos contrats d'assurance-vie baissent de 0,4 à 1,02 point, et plusieurs fonds en euros affichent 3,5 %, voire 3 %. Comment expliquer ces performances inférieures au marché ?Stéphane Dedeyan : Notre objectif a toujours été d'offrir à nos assurés la sécurité, tout en maximisant l'épargne qu'ils nous ont confiée. Les taux que nous offrons restent largement au-dessus de l'inflation et du livret A. Notre politique a été mûrement réfléchie et s'inscrit dans une logique de long terme. En 2009, nous avons passé des provisions sur les actions en moins-values durables. Nous sommes désormais parés pour engranger des plus-values.Pourquoi ne pas avoir utilisé les réserves mises de côté les années précédentes pour lisser le rendement et limiter ces chutes ?Nous l'avons fait, mais dans des proportions très largement inférieures à la moyenne des assureurs, qui ont utilisé 40 % des réserves d'après les agences de notation. La baisse actuelle des marchés montre bien que nous manquons de visibilité. En outre, à l'horizon de quatre ou cinq ans, nous craignons des tensions inflationnistes. En gardant des réserves importantes, nous préparons au mieux l'avenir.L'Afer, qui a toujours fait le choix de ne pas constituer de réserves, a pourtant rapporté 4,12  : c'est mieux que votre fonds en euros dédié aux contrats Internet, plus jeune et donc censé être plus réactif?La raison est simple : la politique très prudente de Generali s'applique à tous nos fonds. Il n'y a pas de raison que nous fassions prendre plus de risques à un internaute qu'aux autres assurés. En 2009, nous avons limité notre poche actions aux alentours de 10 %, et nous continuerons en 2010. Nous avons également profité des opportunités sur les obligations d'entreprises début 2009, mais en pilotant le niveau de risque. Notamment lorsqu'il s'agissait de sociétés dont nous détenions des lignes dans notre portefeuille actions. Encore une fois, nous sommes très sereins : nous nous battons pour donner à nos assurés bien mieux que l'inflation sur une longue période, pas pour offrir le meilleur taux sur un an.Cette philosophie n'est-elle pas contradictoire avec le fait de proposer des taux garantis, comme la promotion en cours offrant du 4,20 % pour 2010 ?D'abord, ces promotions ne nous coûtent presque rien. Ensuite, quand le marché s'emballe, il faut bien savoir s'adapter. Enfin, ces promotions sont une manière de gérer notre timing d'investissement : certains moments sont plus propices que d'autres pour augmenter la collecte. n

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.