Les pays industriels concourent le plus à l'augmentation du nombre de sans-emploi

Le nombre de sans-emploi dans le monde a augmenté dans des proportions inédites l'an passé en atteignant quelque 212 millions dans un contexte de crise brutale, selon les chiffres du Bureau international du travail (BIT), dans son rapport annuel sur les tendances mondiales de l'emploi. Les jeunes sont particulièrement frappés par le chômage avec une hausse du nombre de chômeurs de 10,2 millions entre 2007 et 2009, la plus forte enregistrée depuis 1991.Alors que se tient le forum économique et social de Davos, « il est clair que la priorité politique actuelle est d'éviter une reprise économique sans emplois », s'est alarmé le directeur général, Juan Somavia. Pour lui, « la même volonté politique qui a sauvé les banques doit être appliquée pour sauver et créer des emplois. Nous pouvons y arriver grâce à une forte convergence des politiques publiques et de l'investissement priv頻, a-t-il conclu.D'autant que, pour 2010, le chômage devrait rester élevé, notamment dans les économies développées et l'Union européenne, où un surcroît de 3 millions de personnes pourrait grossir les rangs des chômeurs cette année. En 2009, le taux de chômage a bondi à 8,4 % dans les économies développées et l'UE, contre 6 % en 2008. Le nombre de chômeurs de la région aurait ainsi gonflé de plus de 13,7 millions entre 2007 et 2009. « D'une manière générale, bien que représentant moins de 16 % de la main-d'oeuvre mondiale, la région des économies développées et de l'Union européenne concourt pour plus de 40 % à la hausse du chômage mondial depuis 2007 », constate le BIT. PessimismeCe dernier ne cache pas son pessimisme : « Le chômage de cette région devrait se maintenir à un niveau élevé, avec une augmentation prévue du taux de chômage pour 2010 à 8,9 % », estime le rapport. Même en Asie de l'Est, où la croissance est repartie avec plus de vigueur, le chômage a légèrement progressé à 4,4 % en 2009 par rapport à 2008 (4,3 %). « L'amélioration rapide du marché intérieur chinois, ainsi que les retombées positives pour les pays voisins, a conduit à une amélioration des chiffres relatifs à l'économie et au marché du travail dans la région », explique le rapport. L.C.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.