Tsonga tient sa revanche

Grâce à sa qualification pour les demi-finales, Jo-Wilfried Tsonga, actuel dixième joueur mondial, va gagner deux ou trois places au classement.Jo-Wilfried Tsonga a signé une victoire qui marquera sa carrière. En remportant son quart de finale face à Novak Djokovic, en cinq manches (7-6, 6-7, 1-6, 6-3, 6-1), mercredi sur le court de la Rod Laver Arena, le Français a frappé fort. Le n° 1 tricolore a décroché son billet pour la seconde demi-finale de sa carrière en Grand Chelem. Un exploit acquis au terme d'un match éprouvant de trois heures et cinquante-deux minutes, le second de sa carrière disputé en cinq sets après le difficile succès sur Nicolas Almagro au tour précédent. En faisant chuter le n° 3 mondial, Tsonga prend également sa revanche sur Djokovic, vainqueur à Melbourne en 2008 à ses dépens. « Novak a eu un niveau de jeu étonnant, surtout au troisième set, souligne le Français, tout sourires. Mais j'étais en forme physiquement, et j'ai réussi à revenir. Je veux quand même féliciter mon adversaire. » Si le match débute idéalement pour le Français, qui remporte le premier set au tie-break (7-6 [9-7]), son jeu service-volée se dérègle progressivement. Sa première balle lui permet juste de faire jeu égal dans la seconde manche, avant d'abandonner le tie-break à son adversaire (7-6 [7-5]). À un set partout, le Serbe prend l'ascendant, remportant facilement la troisième manche (6-1). Tsonga joue court, s'énerve, laissant la direction de la partie à Djokovic, qui prend davantage de risques. À cet instant du match, le n° 3 mondial semble intouchable, alternant jeu de fond de court et amortis millimétrés. À l'inverse, Tsonga donne l'image d'être sorti du match?coup de pompeSoudain, Djokovic connaît un sérieux coup de pompe, alors que la quatrième manche lui tend les bras. Pris de vomissements, demandant un temps mort médical, le Serbe concède le set à son adversaire (6-3). C'est le tournant du match ! Dans la dernière manche, l'élève d'Éric Winogradsky multiplie les aces (19 contre 2 pour Djokovic). Le set est plié en trente-trois minutes. La rencontre a duré près de quatre heures, mais une marge infime sépare les deux hommes : 3 points de plus en faveur du Français !Tsonga affrontera le n° 1 mondial, Roger Federer, qui s'est défait de Nikolay Davydenko (2-6, 6-3, 6-0, 7-5). Mais rien qu'au bénéfice de cette place de demi-finaliste, le n° 10 mondial, tombé en quarts l'an passé, a gagné deux ou trois places au moins au classement. Éclos aux yeux du monde en 2008, lors de la finale perdue face à Djokovic, Tsonga doit maintenant s'étalonner face au maître Federer? n

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.