La France, une social-démocratie qui s'ignore

 |   |  197  mots
Pourquoi la lutte contre les inégalités reste-t-elle un des thèmes politiques favoris des partis d'opposition ? Pourtant, la France est un des rares pays de l'OCDE avec l'Irlande, l'Espagne, le Portugal et la Turquie, à avoir connu, depuis quinze ans, à la fois une baisse de la pauvreté, et surtout une baisse des inégalités de revenus. Au point qu'en 2009 les inégalités de niveau de vie, mesurées par l'indice de Gini, y étaient de 0,28, contre une moyenne de 0,31 dans l'Europe des 27 comme dans les pays de l'OCDE, 0,34 au Royaume-Uni et surtout 0,37 aux États-Unis, selon les chiffres que vient de publier l'OCDE. De même, la pauvreté, définie par un revenu disponible inférieur à 60 % au revenu médian, touche en France 13 % de la population, contre 17 % dans l'Union européenne à 27, selon l'Insee. Mieux : les pauvres y sont plutôt moins pauvres qu'ailleurs, car l'écart de niveau de vie entre les « pauvres médians » et le seuil de pauvreté est, à 18 %, un des plus faibles d'Europe grâce à l'existence en France des minima sociaux et des allocations familiales. La France est donc bien une véritable social-démocratie, mais ses partis politiques l'ignorent. V. S.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :