En 2011 et 2010, le PIB espagnol a été surestimé

Journée sombre pour l\'Espagne. Selon les nouveaux chiffres de l\'Institut national de la statistique (INE) publiés lundi, l\'économie espagnole a été largement surévaluée ces deux dernières années. En 2010, le produit intérieur brut du pays a reculé de 0,3% alors que les précédentes estimations tablaient sur -0,1%. Même constat amer concernant l\'année 2011. L\'institut indique que la croissance a été plus faible que prévu, à +0,4% alors que les précédents chiffres donnaient une hausse de 0,7%. Ces nouveaux chiffres sont le résultat de nouvelles données structurelles et de la réévaluation des chiffres préliminaires, explique l\'INE, précisant que la révision de 2011 est due à des exportations moins fortes qu\'initialement estimées.Avenir pessimisteLa quatrième économie de la zone euro, privée de son moteur de croissance, la construction, peine à se relever et a renoué en 2012 avec la récession, deux ans à peine après en être sortie. Ainsi, le PIB espagnol a reculé de 0,4% au deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents où il avait baissé de 0,3%. En cause notamment: \"une baisse de la demande sur le marché intérieur, compensée partiellement par une contribution positive de la demande extérieure\", explique l\'INE dans un communiqué fin juillet. A cela s\'ajoute un taux de chômage qui culmine à 24,63% de la population et qui touche 1 jeune sur 2.Avec de telles perspectives, le gouvernement prévoit désormais un recul de l\'économie espagnole de 1,5% sur l\'ensemble de l\'année, puis de 0,5% en 2013, avant un retour à la croissance en 2014. De son côté, le Fonds monétaire international se montre encore plus pessimiste. En tenant compte du plan d\'économie de 65 milliards d\'euros d\'ici à la fin 2014 - réévalué depuis à 102 milliards -, l\'institution prévoit un recul du PIB de 1,7% en 2012 puis de 1,2% en 2013, contre -1,5% et -0,6% attendus auparavant.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.