Foot : la France met la main sur l'Euro 2016

 |   |  646  mots
Le championnat européen de football aura lieu en France en 2016. Ainsi l'ont décidé les 13 membres du comité exécutif de la fédération européenne du football l'UEFA présidée par Michel Platini. La candidature française l'a emporté sur les propositions turque et italienne. Le président de la République Nicolas Sarkozy avait fait le déplacement à Genève. « Mobiliser tout un pays » Alors que la crise gronde partout, il a devancé les critiques quant à l'organisation d'un événement qui requiert de l'Etat, qui va injecter 150 millions d'euros dans les stades, mais surtout des collectivités locales, des investissements massifs. « C'est justement parce qu'il y a une crise, qu'il y a des problèmes, qu'il faut mobiliser tout un pays vers l'ouverture, vers l'organisation de grands événements », a déclaré le chef de l'Etat.Le soutien de Nicolas Sarkozy, qui a rencontré ces derniers mois plusieurs fois Michel Platini, a pesé dans la balance. « Je crois que l'arrivée du président de la République a été importante. Déjà la dernière fois, il y a quatre ans pour Pologne-Ukraine, le président de la République était venu. Cela s'est joué à 7 [voix] contre 6. Donc je pense que c'est bien qu'il soit venu », a déclaré le président de l'UEFA à l'Agence de France Presse.Un investissement d'1,7 milliardLe projet français va permettre la rénovation ou la construction de 12 stades, soit un investissement total de 1,7 milliard d'euros. Certaines interrogations demeurent quant au financement des infrastructures par certaines collectivités locales. De fait, un rapport de la Cour des comptes publié en décembre mettait en garde le secteur public. Feu Philippe Séguin invitait les collectivités à s'interroger sur ces investissements (lire la Tribune du 11 décembre 2009). Le maire de Bordeaux Alain Juppé a assuré que c'était « un encouragement à foncer ». Le nouveau stade bordelais devrait coûter 200 millions d'euros, dont la moitié sera apportée par la collectivité. L'Etat y est de sa poche à hauteur de 10 millions d'euros.Pour la Fédération française de football (FFF), le jeu en vaut la chandelle, puisque 15.000 emplois seront créés pendant les travaux, et 4.500 ensuite. Les clubs comptent eux sur de nouvelles recettes. Celui de Lille multipliera par 4 les revenus du stade. Des retombées difficiles à chiffrerReste à connaître les retombées économiques globales toujours difficiles à mesurer. En termes de droits télé, l'organisation de l'événement en France devrait donner un coup de fouet de 10% à 15% aux recettes publicitaires sur les matchs, selon Philippe Nouchi de Reload (Publicis), cité par l'AFP.Si le projet italien avait peu de chance de l'emporter, la Turquie était le candidat le plus dangereux, avec 1 milliard d'euros d'investissement dans les infrastructures. Le pays s'était déjà présenté deux fois et sa désignation aurait été un signe politique fort en Europe. Mais la Turquie souffrait notamment de la faiblesse de ses infrastructures de transport dans le pays. FOCUS : Les 12 projets de stades en constuction ou en révovation- Le Parc des princes. Rénovation : 40.058 places. budget: 80 millions d'euros.- Lens. rénovation de Félix-Bollaert: 40.113 places. Budget: 111 millions d'euros.- Stade de France. 76.474 places. 10 millions d'euros de retouches.- Lille: Nouveau Stade: "le Grand Stade". Capacité: 47.000 places. Budget: 324 millions d'euros (voir notre interview du président du club de Lille, le LOSC, Michel Seydoux).- Bordeaux: Nouveau stade. Capacité: 42.000 places. Budget: 200 millions d'euros.- Nice. Nouveau stade. Capacité 33.000 places. Budget: 184 millions d'euros.- Toulouse: Rénovation du Stadium Municipal. Capacité: 37.000 places. Budget: 56 millions d'euros- Marseille: Rénovation du Vélodrome. Capacité 65.000 places. Budget: 151 millions d'euros- Lyon. Nouveau stade. OL Land. 57.628 places. Budget: 320 millions d'euros.-Strasbourg: Rénovation du Stade de la Meinau. 36.000 places. 160 millions d'euros.-Saint Etienne. Rénovation de Geoffroy Guichard. Capacité: 39.000 places. Budget: 75 millions d'euros.-Nancy: Rénovation de Marcel Picot. 33.067 places. Budget: 60 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :