À voir dans la Bresse

L'église de Brou, à l'ample et élégante architecture, surgit de façon inattendue à l'entrée de Bourg-en-Bresse, à un kilomètre du centre-ville. La présence de ce joyau du gothique flamboyant s'explique par le chagrin d'une reine, Marguerite d'Autriche, jeune veuve de Philibert le Beau de Savoie, mort à 24 ans. Celle qui deviendra régente des Pays-Bas fit alors construire un édifice (1516-1531) digne de son amour et... de son rang lorsqu'elle décida d'y être aussi enterrée. Elle invita les artistes flamands et lyonnais les plus réputés à travailler sur le projet de sa vie.Monumental mausolée royal en forme d'église, le site est remarquable pour son jubé à la décoration flamboyante, les trois tombeaux à étages (Marguerite de Bourbon est venue s'ajouter au couple royal), les splendides vitraux d'époque du choeur, le chef d'oeuvre architectural de la chapelle de Marguerite d'Autriche et un monumental retable de marbre blanc de conception flamande. Visite en trois étapes, le site de Brou conduit au monastère attenant, dont la sobriété tranche avec la flamboyance de l'église mausolée. Son charme réside dans la présence de trois beaux cloîtres à galeries hautes et basses, uniques en France. Une partie du bâtiment abrite également le musée d'art de Bourg-en-Bresse, troisième et dernier lieu de cette découverte bressane. Il offre un ensemble d'oeuvres d'art du XVe au XXe siècle et une importante collection de sculptures anciennes du XIIe au XVIIe dont un Christ gisant entouré de trois saintes femmes (1443), un portrait de Marguerite d'Autriche par Bernard van Orley (vers 1520) et des oeuvres de Gustave Doré (« la Divine Comédie », 1861) et de Richard Serra (1985). L'ensemble du site, propriété de l'État (monastère royal) et de la Ville (musée), a été rénové lors de la décennie écoulée. C. F.? Concerts à Brou (Vivaldi, Chopin et Schumann, l'Éclat du chant byzantin, etc.), du 24 juillet au 12 septembre. www.brou.monuments-nationaux.fr ou tél. : 04.72.22.83.83.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.