Au Japon, la consommation ressuscite

La perspective d'une reprise de la consommation au Japon, talon d'achille de la deuxième économie du monde, se confirme. En février, les ventes de détail ont progressé de 4,2 % sur un an, soit son rythme le plus élevé depuis 1997. Il s'agit de la deuxième hausse consécutive, les ventes de détail ayant augmenté de 2,6 % en janvier, après 17 mois de chute. La question que se posent les économistes est toutefois de savoir si cette reprise n'est pas exclusivement le fruit des mesures de soutien mises en oeuvre par le gouvernement. Certains économistes soulignent qu'une des raisons de cette reprise tient à la hausse du prix de l'essence et des véhicules (+ 15 %) grâce au programme d'encouragement gouvernemental à l'achat de voitures « propres ». Les économistes ne croient cependant pas à une reprise durable des ventes de détail, observant que les ménages continuent à rechercher des biens à bas prix. Mais d'autres analystes sont plus optimistes. « Les statistiques publiées sont plus solides que prévues », a souligné Hiroshi Shiraishi, économiste chez BNP Paribas à Tokyo, pour qui, « grâce au rebond des exportations, les bénéfices se redressent et cela contribue à soutenir les emplois et les salaires ». Pour Julian Jessop, « l'envolée des ventes va se dissiper, mais il va y avoir un effet positif durable » du programme de stimulation de l'activité. Le taux de chômage, dévoilé aujourd'hui, devrait atteindre son niveau le plus faible depuis 10 mois à 4,9 % en février. L. C.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.