Sanofi se dope à la grippe A

1 mn

cite>Sanofi-Aventis a publié des résultats trimestriels un peu supérieurs aux attentes. Son chiffre d'affaires (7,4 milliards d'euros), en hausse de 3,9 %, doit beaucoup aux ventes record de vaccins contre la grippe A (413 millions). Et le résultat net a bondi de 16 % à taux de change constant, à 2,4 milliards. Mais Sanofi a maintenu son objectif 2010 d'une hausse de 2 % à 5 % de son bénéfice par action à taux de change constant, car il fera face cette année à l'impact négatif des génériques de l'anticoagulant Plavix et de l'anticancéreux Eloxatine. Pour ce dernier, l'accord finalisé ce mois-ci aux États-Unis avec sept génériqueurs devrait permettre au groupe de s'approcher de nouveau du milliard d'euros de revenus atteint par le passé, mais pas avant 2011. En attendant, c'est la réforme du système de santé américain qui amputera les ventes d'environ 170 millions d'euros cette année. Le laboratoire met donc l'accent sur le contrôle des coûts : il a réduit de 16,2 % à 15 % des ventes son budget de R&D. Il mise aussi sur les pays émergents, où ses ventes ont crû de 18 %, et sur les acquisitions qui vont se poursuivre à un rythme soutenu. Toujours sous la menace d'un échec en France pour son traitement vedette Multaq, qui n'a pas encore passé sous les fourches Caudines de la Commission de la Transparence, le groupe a souligné la richesse de son portefeuille de recherche, avec 9 produits en phase III (la dernière). Pour le Multaq, il vise 100 millions d'euros de ventes aux États-Unis en 2010, après 20 millions au premier trimestre. A. T.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.