Shanghai expo

 |   |  279  mots
« Meilleure ville, meilleure vie » ou « Une meilleure ville pour vivre mieux » ? Les traducteurs ne donnent pas exactement le même sens à l'énoncé littéral en mandarin. Quoi qu'il en soit « une meilleure ville » pose le problème du développement durable et on attend sur ce thème des innovations majeures. Le Japon doit présenter une machine capable de recycler les déchets en eau potable, la Suisse aura des murs biodégradables, et le pavillon de l'Allemagne, le plus grand qu'elle ait jamais présenté à une exposition, contiendra une sphère s'allumant selon les allées et venues des visiteurs. Mais la majorité des visiteurs, chinois - ils formeront 95 % des 90 millions de visiteurs attendus -, viendront découvrir un monde extérieur auquel ils n'ont longtemps pas eu accès. Chaque pays a donc apporté ses merveilles, et leur énoncé compose un catalogue surréaliste?: une tortue d'Aldabra (les Seychelles), une colonne maya (le Mexique), deux tableaux de Caravage (l'Italie)... Même « la Petite Sirène », décollée de son rocher, a quitté Copenhague pour figurer sous le pavillon reproduisant le drapeau danois (en compagnie, anecdote amusante, de l'eau de mer nécessaire pour l'arroser). Dernier défi, le plus important pour la première Exposition universelle se déroulant à la fois dans un pays émergent et dans la deuxième économie du monde, chaque pays vient convaincre les investisseurs - asiatiques au premier chef - de sa créativité, de son art de vivre, de son excellence technologique et entrepreneuriale. L'Expo universelle 2010 se présente comme une forêt de bâtiments symboliques... à visée économique. Démonstration, en quatre pavillons.Aliette de Crozet

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :