France Télécom rassure sur le dividende

 |   |  334  mots
Après l'annonce, le 5 juillet, du recrutement de 10.000 personnes en trois ans et de mesures sociales d'un coût de 900 millions d'euros, les marchés financiers avaient besoin d'être rassurés par le directeur général de France Télécome;lécom. En présentant les comptes semestriels jeudi, Stéphane Richard a pris « un engagement fort vis-à-vis des actionnaires », le maintien, pour les trois ans à venir, d'un dividende de 1,40 euro par action. Une décision applaudie à la Bourse (+ 5,4 %) et critiquée par les syndicats. Stéphane Richard a aussi calmé le jeu sur les acquisitions, tout en confirmant l'enveloppe de 2,5 milliards d'euros dédiée à la croissance externe : « Aucune opération transformante », nécessitant une augmentation de capital, n'est envisagée. Le groupe sera « sélectif » pour atteindre son objectif d'être numéro 1 ou 2 sur tous les marchés où il opère. Jugeant « robustes » les résultats, Stéphane Richard a salué la « capacité de résistance » du groupe dans un « contexte économique encore perturbé ». Le chiffre d'affaires est toujours en repli, même en France (? 2 %) qui représente 52 % de l'activité. Mais il augmente légèrement si l'on déduit l'impact des mesures réglementaires, notamment la baisse des terminaisons d'appels (pour 507 millions d'euros).Budget des deux chaînesCette meilleure performance commerciale est perceptible en France (+ 0,3 %), grâce au mobile (+ 4 % hors réglementation), avec 26,2 millions de clients (+ 3,6 %). Mais dans le fixe (? 2,8 %), le chiffre d'affaires du haut débit ne suffit pas à compenser la baisse de la téléphonie traditionnelle. Le nombre de clients à la TV par ADSL ou satellite a crû de 30 % à 3,05 millions et les abonnés aux chaînes Orange Sport et Orange Cinéma Séries ont quasi doublé, à 752.000. Toutefois, « 300 millions d'euros de budget annuel pour nos deux chaînes, ce n'est pas supportable à moyen terme », a souligné Stéphane Richard. Le choix du partenaire pour Orange Cinéma Séries interviendra en septembre, Canal Plus étant « une possibilité parmi d'autres ». D. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :