Un Boeing 787 de la compagnie Norwegian pas fiable

 |   |  661  mots
Nouvelle crise entre Boeing et Norwegian. La compagnie aérienne, qui exploite deux Boeing 787 Dreamliner, a indiqué samedi avoir rangé au garage un de ses deux appareils, le temps que le constructeur américain le rende fiable. \"Nous le retirons des vols long-courrier tant que sa fiabilité n\'aura pas été améliorée\", a déclaré à l\'AFP un porte-parole de la compagnie, Lasse Sandaker-Nielsen. Cet avion a été victime de pannes à répétition qui ont perturbé les horaires de Norwegian, dont la dernière vendredi.Le porte-parole n\'a pas souhaité donner d\'estimation du temps nécessaire aux réparations. \"C\'est difficile à dire. Notre but est que la fiabilité corresponde à nos exigences pour épargner à nos passagers des retards d\'une longueur inacceptable\", a-t-il indiqué. Il a ajouté que pour remplacer cet appareil sur les liaisons Stockholm-Bangkok et Stockholm-New York, Norwegian avait loué un Airbus A340 au portugais HiFly.Une longue série d\'incidentsLa compagnie low cost Norwegian Air Shuttle avait fait état vendredi d\'une nouvelle panne sur un de ses appareils, deux jours après une rencontre avec Boeing. Un Dreamliner qui devait décoller à 02H00 GMT de Bangkok pour Stockholm restait cloué au sol plusieurs heures plus tard en raison d\'un problème de pompe hydraulique, avait indiqué une porte-parole de Norwegian, Astrid Mannion. Cet incident, le dernier d\'une longue série pour Norwegian, survient deux jours seulement entre une réunion entre le directeur de la compagnie, Bjoern Kjos, et de hauts dirigeants de Boeing visant à éviter ce genre de problèmes.A l\'issue de leur rencontre, les deux parties s\'étaient entendues pour que Boeing détache des techniciens à Oslo et pour qu\'il entrepose des pièces détachées dans tous les aéroports où Norwegian opère des Dreamliner afin d\'accélérer les réparations. \"Cela prendra un peu de temps\" avant que ces mesures produisent leur effet, a expliqué Astrid Mannion. Norwegian, qui s\'est lancé cet été dans le long courrier, connaît des retards sur la moitié de ses vols dans ce segment, essentiellement à cause de déboires techniques allant de l\'alimentation du cockpit en oxygène au système de freinage.Un boulet financier pour NorwegianCes incidents pèsent sur les résultats financiers, le cours boursier et l\'image de la low cost mais aussi sur le prestige de Boeing qui a beaucoup misé sur le Dreamliner pour renforcer ses parts de marché. Or, le Dreamliner a déjà connu de grosses difficultés après son lancement, notamment des problèmes de batterie qui ont cloué la flotte au sol pendant environ quatre mois partout dans le monde en début d\'année.Norwegian, qui a confié la maintenance de ses Dreamliner à Boeing, a rejeté la responsabilité sur l\'américain et n\'a pas exclu de réclamer des dédommagements financiers à l\'avenir. Au total, la compagnie à bas coûts a commandé huit Dreamliner, en leasing ou en propriété totale, les six derniers appareils devant être livrés entre la fin novembre et début 2015. Il doit recevoir le troisième fin novembre.Un 787 de LOT en panne de système d\'identificationLa Norvège a refusé le droit au survol de son territoire à un Boeing 787 \"Dreamliner\" de la compagnie aérienne polonaise LOT, en panne de système d\'identification, a annoncé dimanche le transporteur polonais. \"Le Boeing 787 assurant la liaison entre Toronto et Varsovie a atterri en Islande à cause d\'une panne du système d\'identification de l\'appareil. La Norvège ne l\'a pas autorisé à survoler son territoire\", a déclaré Barbara Pijanowska-Kuras, la porte-parole de LOT, à la radio publique Trojka.Mercredi, LOT qui exploite cinq Boeing 787 \"Dreamliner\", avait annoncé avoir constaté sur deux appareils l\'absence de filtre de carburant à basse pression dans l\'un des moteurs, incident pourtant sans risque pour la sécurité. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :