Fautes d'orthographe ou lapsus révélateurs ? ? Malicieux, les p...

 |   |  231  mots
Fautes d'orthographe ou lapsus révélateurs??Malicieux, les professeurs Bournois et Point mettent le doigt sur les fautes d'orthographe qui émaillent les rapports d'activité ? pourtant lus et relus par les services de communication de l'entreprise, internes comme externes. Ces fautes seraient-elles des lapsus qui révéleraient l'inconscient des entreprises?? Lorsque EDF oublie le « s » de « chiffre d'affaire(s) », serait-ce parce que l'histoire de service public de l'électricien historique privatisé ne serait pas encore oubliée?? De même, quand Schneider Electric omet le deuxième « s » de « sommes » dans la phrase « Nous somme face à un dilemme », cela signifie-t-il que le groupe se trouverait confronté à un dilemme considérable, qui dépasserait tous les autres?? De son côté, Unibail ajoute malencontreusement un « s » à « parmi » dans la phrase « Parmis les 25 premiers centres commerciaux européens ». Cette faute signalerait-elle une volonté hégémonique de l'entreprise?? Quant au patron de France Télécome;lécom, Didier Lombard (photo), son discours, publié dans le rapport annuel 2008, se voit entâché d'une belle faute grammaticale?: « Les grandes orientations conjugués avec l'anticipation de nos besoins en ressources humaines » ne sont justement pas conjuguées avec le terme « conjugu頻 ? le président directeur général serait-il stressé par ses RH?? « Nous estimons qu'une entreprise sur dix publie un document perfectible », soulignent les deux universitaires. Pour en finir avec l'inconscient?? P. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :