Sarkozy présente un deuxième plan contre le cancer

 |   |  315  mots
téCouvrant la période 2009-2013, le deuxième plan national de lutte contre le cancer sera présenté lundi par le chef de l'État. Attendu depuis plusieurs mois, ce plan s'inspirera des propositions contenues dans le rapport remis en mars dernier à Nicolas Sarkozy par le professeur Jean-Pierre Grünfeld. Ce néphrologue avait alors insisté sur l'importance de la lutte contre les inégalités, qu'elles soient sociales ou géographiques, pour la prévention et le dépistage des cancers. Il prônait la mise en place d'actions de proximité à destination des populations précaires ou en situation d'isolement. inégalitésLes inégalités sont aussi marquées pour le tabagisme, à l'origine d'un tiers des décès par cancer chez les hommes, les fumeurs étant moins nombreux chez les diplômés de l'enseignement supérieur que dans les autres catégories sociales. Le nouveau plan devrait participer à l'effort national visant à ramener le nombre de fumeurs de 30 % à 20 % de la population. Le précédent plan 2003-2008 comportait 70 mesures et avait mobilisé 600 millions d'euros de nouveaux financements publics, avec l'objectif de réduire de 20 % en cinq ans la mortalité due au cancer. La Cour des comptes a constaté dans un rapport qu'un tiers des mesures avaient été pleinement mises en ?uvre, un tiers modérément et le reste peu ou pas du tout. Dans une étude publiée début octobre, l'Institut de veille sanitaire tablait pour 2009 sur une hausse de 10 % du nombre de nouveaux cas de cancer par rapport à 2005, à 350.000, ajoutant que 147.500 décès étaient attendus cette année. Mais les taux de guérison progressent également (+ 25 % entre 1980 et 2005). La France se situe aujourd'hui parmi les huit pays du monde avec les meilleurs taux de survie. C'est pourquoi Nicolas Sarkozy souhaite que le nouveau plan prenne en compte les questions relatives à la vie après le cancer. (Avec Agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :