BNP Paribas poursuit son développement dans le crédit conso aux côtés de Commerzbank

 |   |  301  mots
Copyright Reuters
Un partenariat avec la banque allemande lui permet d'avoir accès à 1.200 agences.

BNP Paribas affiche ses ambitions en Allemagne : la banque française veut doubler de taille dans les cinq prochaines années, en développant notamment ses centres d'affaires hérités de l'intégration de Fortis (lire ci-dessus). Toutefois, le chemin est encore long à parcourir dans ce pays. Car si elle bénéficie d'un maillage dense au Benelux, en France et en Italie, elle ne dispose pas de réseau d'agences outre-Rhin. Le marché allemand des particuliers, chamboulé par la crise et très atomisé, reste difficile à pénétrer pour un acteur étranger.

BNP Paribas a donc choisi de privilégier le développement de partenariats avec des banques locales. En 2005, un accord commercial avait été noué sur le marché du crédit à la consommation avec Dresdner Bank. Cette dernière ayant fusionné avec Commerzbank l'an passé, le partenariat a été étendu à l'ensemble du groupe en juin dernier, avec la création d'une société commune, Commerz Finanz, détenue à 50,1 % par la banque de la rue d'Antin. Grâce à cette coopération, BNP Paribas a accès à 1.200 agences, 5.500 points de vente et 2.000 concessionnaires automobiles à travers l'Allemagne. Sans compter les 5.000 agences de l'assureur Allianz au travers desquelles elle distribue des solutions de financement. Le 17 décembre, BNP Paribas a franchi une nouvelle étape dans sa collaboration avec Commerzbank en rachetant sa filiale de location de voitures, Commerz Real Autoleasing.

Clientèle fortunée

En dehors du crédit à la consommation, le groupe français dispose d'une présence historique en banque de financement. Il développe en outre, depuis septembre 2009, une activité de gestion privée en s'appuyant sur la position de leader de sa filiale de courtage Cortal Consors. Plusieurs centres ont été ouverts pour accueillir la clientèle fortunée, mais l'initiative est toujours en cours de test.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :