Jérôme Cahuzac : la vérité si je mens

 |   |  92  mots
Le portrait de l'affaire Cahuzac. / DR
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, Cahuzac, la vérité si je mens...

On l'avait presque oublié. Le nom de notre homme de la semaine est associé à un scandale d'État. Jérôme Cahuzac, l'ex-ministre du budget accusé en 2012 de fraude fiscale, revient sur le devant de la scène médiatique.

Celui par qui est arrivé le scandale vient de livrer une interview confession au journal Vanity Fair.

28 minutes

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook

_____

>> Voir également les auditions de Jérôme Cahuzac face à la commission d'enquête parlementaire

X

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/04/2014 à 19:57 :
Si nous parlons des 600 milliards qui manquent à cause des cadeaux fiscaux et de la corruption..............nous sommes censurés par la tribune, sachez-le!!!!!!!!!!
a écrit le 27/04/2014 à 8:57 :
Aucun HONNEUR , aucune vergogne ces politicards...connaissent t-ils même la signification de ces deux mots...?......
a écrit le 27/04/2014 à 8:47 :
Et vous croyez encore que dans cette caste dirigeante il était le seul ?
a écrit le 26/04/2014 à 18:56 :
Tous des mafiosos voir les dessous de la mairie de Paris : www.capital.fr/enquetes/derapages/I-incroyable-derive-financiere-de-la-mairie-de-paris 549730 (source Magazine Capital)
a écrit le 26/04/2014 à 17:50 :
Et pensons les!
a écrit le 26/04/2014 à 10:48 :
Pauvre Cahuzac! Il avait compris que pour ne pas être pressure par ce gouvernement, il fallait mettre un peu d'argent hors de porte! Il avait tout compris!
a écrit le 26/04/2014 à 10:45 :
Il faudra bien un jour se demander pourquoi les ministres du budget se retrouvent toujours avec des scandales mediatico-juridiques sur le dos, et pourquoi jamais Bercy n'est réformé alors qu'il semble bien que c'est là que se trouve le vrai centre de décision pour cette politique économique qui a mis la France à genoux. 
Rigolez si vous voulez, mais cette phrase proustienne dit bien ce qu'elle veut dire : qu'une indéboulonnable caste d'énarques a le vrai pouvoir en France. Et pas pour le meilleur...
Réponse de le 26/04/2014 à 11:36 :
c'est pas pour rien que l'on nous pressure aussi avec tout cet argent parti "on ne sait où", et qui manque à l'état, ce que nous, hélas,on ne peut faire..."..
a écrit le 26/04/2014 à 10:25 :
.... il est fort probable qu'un nouveau scandale éclate .... quand nous saurons d'où vient ce fric !!!!!!!!!!! (les journalistes ne font pas leur bouleau!!!!!!!! )10 contre 1 les labos et la sécu .... j'oubliais l'ANSM... mais chuttttttttttt c'est politiquement incorrect !
a écrit le 26/04/2014 à 10:12 :
au plus on est vil et médiocre, au plus on "réussit" de nos jours et cela parmi toute la population, politiques compris..
a écrit le 26/04/2014 à 10:04 :
En dehors du scandale ... d'où vient tout ce fric ???????????
Réponse de le 26/04/2014 à 10:13 :
des caisses" noires" où chacun se sert en abondance!
Réponse de le 26/04/2014 à 10:14 :
Des labos pharmaceutiques....
Réponse de le 26/04/2014 à 10:52 :
Et aussi les dessous de table lors de ses consultations ou opérations. Tout en liquide !
Réponse de le 26/04/2014 à 11:38 :
et après on nous dira la mains sur LE COEUR ......." Y A PAS D'ARGENT DANS LES CAISSES "! et mon c....l, c'est pas du poulet ? !!!
Réponse de le 27/04/2014 à 14:17 :
Bravo Robert + 1 000 !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :