11-Septembre : un tel attentat est-il encore possible ?

 |   |  249  mots
Reuters
Reuters (Crédits : Reuters)
La Tribune publie chaque jour des extraits issus de l'émission "28 minutes", diffusée sur Arte. Aujourd'hui, un 11-septembre est-il possible aujourd'hui ?

Alors qu'a été ouvert le musée du 11-Septembre à New York aujourd'hui, les groupes islamistes continuent à cultiver une peur de leurs actes via des attentats meurtriers réguliers.

Après l'effondrement des Twin Towers il y a à peine treize ans, doit-on s'attendre à revivre un tel événement ?

28 minutes

MISE AU POINT
Par Sandrine Lecalvez

 

RETROVISEUR
Par Marc-Antoine Deporet

Guantanamo, l'enfer américain
Louée à Cuba depuis 1903, la prison de Guantanamo peut accueillir 750 détenus soupçonnés de terrorisme. Mais les conditions de détention ont souvent fait polémique, et les tribunaux militaires considérés comme illégaux. Guantanamo est-elle faite pour durer ?

VU D'AILLEURS
Par Juan Gomez

Chine : la nouvelle obsession antiterroriste
Ces deux derniers mois, la Chine a été la cible de trois attentats, et depuis quelques jours, 150 unités de police patrouillent dans les rues de Pékin afin de prévenir toute attaque terroriste, notamment depuis que la place Tiananmen a été frappée en octobre dernier par un attentat faisant cinq morts et quarante blessés. Pour le pouvoir chinois, les coupables sont tout trouvés : ce sont les Ouïghours.

DEBAT
Pour en débattre, Alain Marsaud, magistrat honoraire, ancien chef du Service central de lutte antiterroriste, Gilles Kepel, politologue, spécialiste de l'Islam et du monde arabe et Marc Hecker, chercheur à l'IFRI, spécialiste du terrorisme er rédacteur en chef adjoint de la revue Politique Etrangère.

>>> Suivez 28 minutes sur le site de l'émission
sur Twitter @28minutes
 et sur Facebook 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2014 à 8:55 :
Ça dépend qui arrive au pouvoir dans un pays comme les États-Unis. Ceux qui étaient au pouvoir aux États-Unis en 2001 avaient écrit noir sur blanc un an auparavant, dans le » projet pour un nouveau siècle américain », qu'ils auraient du mal à mettre en œuvre leur agenda politique prévoyant notamment des guerres au Moyen-Orient, en l’absence d’un « événement cataclysmique et catalyseur comme un nouveau Pearl Harbor ».
a écrit le 23/05/2014 à 8:15 :
affligeant les commentaires de ceux qui pensent encore aux théories foireuses du complot us.
a écrit le 23/05/2014 à 4:59 :
On nous a dit pendant des années après 2001 qu'il était certain pour tous les analystes qu'on aurait un jour un attentat majeur biologique ou nucléaire( bombe sale), que ce n'était qu'une question de temps. Quand une probabilité est non nulle, même à 0.0001%, vous obtenez une certitude, et c'est pareil pour une guerre nucléaire, une sècheresse mondiale entrainant une famine généralisée, un super-volcan qui se réveille, un astéroïde qui nous tombe dessus et bien d'autres, tout repose uniquement sur la variable temps, et ensuite faut juste espérer être chanceux et penser qu'on va mourir de vieillesse avant que cela n'arrive.
a écrit le 22/05/2014 à 17:46 :
Si la cia laisse encore faire bien sur .
a écrit le 22/05/2014 à 16:54 :
Mais non, du tout, du tout, du tout ! ceux qui l'ont perpetré ont pu mentir une fois aux Américains mais pas deux fois, voyons !
Réponse de le 22/05/2014 à 18:11 :
+1
a écrit le 22/05/2014 à 16:16 :
C'est pas croyable! Vous revenez sur une démolition programmé d'immeubles amiantés qui a donner l'occasion aux USA de faire la guerre au monde entier en jouant les victimes!
a écrit le 22/05/2014 à 16:14 :
Un "attentat"? Visiblement une coupe de gens étaient au courant, vu les délits d'initiés en lien avec cet "attentat" qui ont eu lieu sur les marchés boursiers. Dommage que les enquêtes sérieuses sur le 11/09 aient été enterrées.
a écrit le 22/05/2014 à 16:05 :
...Mais pas aux USA, chez leurs alliés plus fragiles plus vulnérables. La France serait toute désignée depuis son alignement sur Washington.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :